SAT

Extraits de nos statuts:
Sud Alsace Transition (SAT) est un mouvement non partisan initié par des citoyens aux valeurs communes et qui poursuit un but non lucratif.

Son but : co-construire, par des actions concrètes et de terrain, la transition vers un futur pérenne et désirable. Il s’agit de faire évoluer résolument notre société de l’endroit où elle est, à une situation écologiquement durable, socialement équitable et spirituellement épanouissante.

Sud Alsace Transition souhaite accompagner les initiatives qui vont dans ce sens, sur Mulhouse et sa région.

Pour ce, l’association s’appuie sur la théorie de la transition qui nous encourage à anticiper les défis actuels que sont la baisse des énergies non durables (pic pétrolier), les changements climatiques et sociétaux en cours, par le renforcement de la résilience de notre société locale. Il s’agit de stimuler notre génie collectif pour concevoir en avance et avec créativité notre descente énergétique, en construisant des modes de vie plus localisés, inter-reliés, enrichissants et qui reconnaissent les limites biologiques de notre planète.

Sud Alsace Transition se reconnaît également dans les actions des Incroyables Comestibles, Colibris et des autres organismes membres du Collectif pour une transition citoyenne. Toutes ces alternatives partagent les mêmes constats et stratégies pour relever les défis actuels, en expérimentant des solutions, chacune dans leur domaine, tout en créant du lien social et privilégient l’être à l’avoir.

Elles aident à nous reconnecter à nos différents écosystèmes.

MAIS AU FAIT, LA TRANSITION QU’EST-CE-QUE C’EST ?

Le pétrole va devenir de plus en plus rare et donc de plus en plus cher. De plus, un fonctionnement énergétique basé sur les énergies fossiles participe grandement au réchauffement climatique. La théorie de la transition, énoncé en 1er par Rob Hopkins au Royaume-Uni se veut de préparer une société qui se passe au maximum de ces énergies. Non seulement en relocalisant l’agriculture, l’économie mais aussi en retrouvant des rapports de proximité plus riches, plus collaboratifs, tels nos arrières-arrières-grands-parents, à une époque où l’accès à l’énergie n’était pas aussi facile.

Le mouvement né à Totnes s’étend au fur et à mesure, y compris à de grandes villes, qui préparent la période à venir où ce pétrole ne sera plus bon marché et pour laquelle nous devons réinventer notre modèle de société afin de ne pas épuiser toutes les ressources de la planète.
Le théorie de Rob, basée sur le pic pétrolier et les changements climatiques se complète peu à peu par la recherche de solutions à la crise économique qui s’installe et qui remet en cause notre économie basée sur la consommation des matières d’une manière générale.
Les initiatives sont nombreuses  (énergies alternatives, monnaies locales, incroyables comestibles, jardins partagés, finance éthique…) et touchent divers pans de notre civilisation : santé, économie, société, alimentation, production d’énergie.

Sud Alsace Transition souhaite les relier, au niveau de notre bassin , sensibiliser la population et les élus à cette nécessité. Préparons ensemble ce passage vers un autre mode de vie, choisi plutôt que forcé, mais à la vitesse nécessaire.

La solution du changement ne peut venir que de la base et des initiatives de chacun. Presque tous les gouvernants se focalisent sur la relance de l’économie, laquelle repose sur une permanente augmentation de la consommation, cette voie est sans issue pérenne.

Colibri avec sa charte pour la Terre et l’Humanisme résume assez bien ce que nous aurions à mettre en place et pourquoi, cliquez ICI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *