Au-delà des lignes rouges

red_lines_bild_schrift

Projection en avant-première en France du dernier film du collectif Cine Rebelde
« Au-delà des lignes rouges » en présence des co-réalisateurs Luciano Ibarra et Sylvain Darou.

Mercredi 19 octobre 2016 à 20h00
aux Sheds (2A rue d’Illzach 68260 Kingersheim)
Entrée libre, dons bienvenus

Comme tous les mercredis, les producteurs locaux vous accueillent dès 17h pour le marché paysan des Sheds ! Convivialité garantie avec le bar et la petite restauration (assiette végétarienne, aubergine farcie, tarte au potiron, tarte flambée, etc.) proposée sur place pour l’occasion de 18h jusqu’à la projection du film.

Le film (multilingue allemand, anglais français, espagnol, sous-titré en français)
« Au-delà des lignes rouges » nous raconte l’histoire de mouvements citoyens à travers l’Europe qui agissent pour la transition vers un monde plus juste et durable.

Le film présente trois initiatives de militantisme qui se sont déroulées à la veille de la COP 21 :
Il part à la rencontre du mouvement « Ende Gelände » qui, en Allemagne, a paralysé une journée la plus grande source européenne de CO2, les mines rhénanes de lignite à ciel ouvert.
Il nous emmène aux Pays-Bas, au camp « Ground control » à l’occasion des « Climate games » qui se sont opposés à l’importation de combustibles fossiles au port d’Amsterdam.
Et en France, il suit le Tour Alternatiba qui a parcouru plus de 5 600 km en vélo de Bayonne à Paris afin de mettre en lumière les solutions locales pour un monde plus juste et durable. Le Tour avait fait étape à Mulhouse, le 19 juillet 2015 et l’équipe du film était venue capturer leur arrivée et leur passage devant la centrale nucléaire de Fessenheim.

Bande-annonce : http://www.cinerebelde.org/au-dela-des-lignes-rouges-p-128.html?language=fr

A propos du réalisateur

Le collectif Cine Rebelde, installé à Freiburg-im-Breisgau pratique depuis plus de 11 ans « un journalisme de plaidoyer » en réalisant et traduisant des films en lien avec les mouvements sociaux et les luttes sociales à travers le monde. Il espère par ce levier donner vie à des œuvres éloignées des formats habituels des médias grand public. Leurs films sont sous-titrés dans plusieurs langues, distribués sous licence libre et de ce fait téléchargeables gratuitement sur internet.

« Les mouvement sociaux doivent laisser des traces de leurs luttes afin que leurs visions demeurent dans les mémoires pour inspirer les générations futures. »

 Un partenariat Sud Alsace Transition-Les Sheds

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *